logo edito

CHIRURGIE DES CUISSES : LIFTING FACE INTERNE

 

Le lifting de la face interne des cuisses ou cruroplastie traite l’excès et le relâchement cutanéo-graisseux de la face interne des cuisses. Cet excès est le plus souvent dû à une variation pondérale.

L’intervention consiste en un premier temps de liposuccion afin de diminuer l’infiltration graisseuse puis au retrait de l’excès de peau et de graisse pour une remise en tension globale de la région fixée en profondeur pour optimiser le résultat au prix d’une cicatrice au niveau de la face interne de la cuisse qui s’incurve au niveau du pli naturel génito-crural.

L’objectif de cette chirurgie est une remise en tension cutanée de la face interne de la cuisse en faisant disparaître cet excès de peau et de graisse. Elle apporte un confort dans l’habillement et permet de faire disparaître la gêne à la marche liée aux frottements de cet excédent.

Avant l’intervention, un poids stable, normal ou proche de la normale est préférable pour une pérennité du résultat et diminuer le risque de complications.

Le surpoids est un facteur de risque majeur de complications dans la chirurgie de la silhouette (embolie pulmonaire, phlébite, hématome, infection, problème de cicatrisation …). Il en va de même pour le tabac qu’il est conseillé d’arrêter 1 mois avant et après l’intervention.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale. Elle dure 3 heures. Elle est suivie d’une hospitalisation d’une à deux nuits. Pour le confort du patient une sonde vésicale est maintenue jusqu’au lendemain de l’intervention. La sortie se fait sans drains.

Les suites de l’intervention sont marquées par des soins de cicatrice et des pansements durant 15 jours à 3 semaines. Cette cicatrisation est longue de part sa situation anatomique. Un vêtement de contention doit être porté nuit et jour pendant un à deux mois ainsi que les bas de contention pendant 15 jours. La consultation de contrôle est à 15 jours de la chirurgie. Les massages des cicatrices et les patchs siliconés sont débutés à partir de 3 semaines. La baignade en piscine ou eau de mer est interdite avant cicatrisation complète. La conduite automobile est autorisée à partir de 15 jours. La reprise de la pratique sportive est autorisée à un mois et demi.

L’obtention du résultat final est à 6 mois.

L’intervention chirurgicale peut être prise en charge par la Sécurité Sociale dans certaines conditions restreintes soumises à une demande d’entente préalable auprès d’un médecin conseil de la Sécurité Sociale pour un accord définitif. Il existe un complément d‘honoraires pour raison esthétique qui est précisé par devis lors de la première consultation dont une prise en charge plus ou moins importante est possible selon votre mutuelle.

Image
Image
Image
Prendre RDV en ligneDoctolib