logo edito

LIPOSUCCION

 

La liposuccion permet de traiter les surcharges graisseuses localisées (stéatoméries) pour redessiner la silhouette. Elle n’a pas pour objectif de faire maigrir.

Elle a des indications bien définies : zones graisseuses localisées modérées résistantes malgré une bonne hygiène de vie et apporte alors des résultats très satisfaisants pour les patients.

Ces résultats dépendent de la qualité de la peau : une peau jeune et tonique se redrape très bien après une liposuccion, une peau qui a perdu de son élasticité naturelle a des difficultés à se redraper. C’est lors de la première consultation que cette qualité cutanée et sa capacité de rétraction sont évaluées, si la peau est trop abimée la liposuccion peut aggraver son aspect.

Les zones couramment aspirées sont : le ventre, les hanches ou « poignées d’amour », la « culotte de cheval », la face interne des genoux, le double menton. Au niveau de la face interne des cuisses, des bras et des mollets : il faut bien étudier la qualité de la peau.

Parfois, la graisse retirée peut-être réinjectée dans une autre zone : seins, fesses, visage …, ce que l'on appelle le transfert graisseux autologue ou lipomodelage. Le lipomodelage des seins nécessite cependant une surveillance.

Le geste se fait à l’aide de fines canules aspirantes. Les cicatrices sont très petites et situées dans les plis naturels de la peau.

Avant l’intervention, l’indication et les objectifs de la liposuccion sont définis avec le patient.

Un poids stable avant et après l’intervention est préférable pour une pérennité du résultat.

L’arrêt du tabac est conseillé 1 mois avant et après l’intervention pour diminuer le risque de complications.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale le plus souvent, la durée dépend de la surface à lipoaspirer. Elle est suivie d’une hospitalisation d’une nuit plus rarement en ambulatoire.

Les suites de l’intervention sont marquées par un pansement maintenu jusqu’à la consultation de contrôle la semaine suivante. Un vêtement de contention doit être porté nuit et jour pendant un mois pour aider au redrapage cutané et limiter l’œdème postopératoire. Les douches ne sont pas autorisées jusqu’à la première consultation. Les massages des cicatrices et des zones lipoaspirées sont débutés à partir de 15 jours. La baignade en piscine ou eau de mer est interdite avant cicatrisation complète. La pratique sportive est autorisée à 6 semaines.

Le résultat final est obtenu au bout de 6 mois jusqu’à 1 an : temps nécessaire à la résorption de l’œdème postopératoire et à la rétraction cutanée.

La liposuccion est une chirurgie purement esthétique non prise en charge par la sécurité sociale et est soumise à un devis remis lors de la première consultation.

Image
Image
Image
Prendre RDV en ligneDoctolib