logo edito

RÉDUCTION MAMMAIRE

 

L’hypertrophie mammaire d’origine congénitale ou hormonale est un volume mammaire trop important en désaccord avec la morphologie de la patiente. Elle est souvent associée à une ptose (chute) des seins et des aréoles élargies.

La réduction mammaire va permettre de diminuer ce volume mammaire en réalisant dans le même temps un lifting des seins afin d’obtenir une forme harmonieuse du sein et des aréoles en adéquation avec la morphologie de la patiente.

Cette chirurgie a de nombreux avantages : amélioration de l’image de soi, soulagement des douleurs cervicales et dorsales, amélioration de la posture, faciliter la pratique de certaines activités sportives, retrouver du plaisir dans l’habillement.

La cicatrice est l’inconvénient principal de cette chirurgie et nécessite une attention particulière. Elle se trouve autour de l’aréole associée à une partie verticale et une partie horizontale glissée dans le sillon sous mammaire (minime).

La qualité de la cicatrice dépend de la technique chirurgicale, des facteurs propres à la peau et des soins que l’on apporte (port du soutien-gorge de maintien, massage et patch de silicone).

Avant l’intervention, une échographie est demandée avant 30 ans, une mammographie (une incidence par sein) et une échographie entre 30 et 40 ans et une mammographie (deux incidences par sein) après 40 ans.

Une mammographie de référence est conseillée à 1 an de l’intervention.

Un poids stable, normal ou proche de la normal est préférable avant l’intervention.

L’arrêt du tabac est conseillé 1 mois avant et après l’intervention pour une cicatrisation de qualité et pour diminuer le risque de complications (souffrance de l’aréole).

Nous conseillons d’attendre 1 an après une grossesse pour réaliser cette intervention. De même, il est souhaitable d’attendre 1 an avant d’envisager une grossesse après cette intervention.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale. Elle dure 2 à 3 heures. Elle est suivie d’une hospitalisation d’une nuit. La sortie se fait sans drain.

Les suites de l’intervention sont marquées par un pansement maintenu jusqu’à la consultation de contrôle la semaine suivante. Un soutien-gorge de maintien doit être porté nuit et jour pendant un mois puis uniquement la nuit pendant un mois. Les douches ne sont pas autorisées jusqu’à la première consultation. Les massages des cicatrices et les patchs siliconés sont débutés à partir de 3 semaines. La baignade en piscine ou eau de mer est interdite avant cicatrisation complète. La conduite automobile est autorisée à partir de 15 jours. La reprise de la pratique sportive est autorisée à un mois et demi.

L’obtention du résultat final est à 3 mois avec une évolution possible jusqu’à 6 mois.

L’intervention chirurgicale peut être prise en charge lorsque l’exérèse prévisionnelle est supérieure à 300 grammes par sein ce qui sera spécifié lors de la consultation initiale, mais il existe un complément d‘honoraires pour raison esthétique qui est précisé par devis lors de la première consultation dont une prise en charge plus ou moins importante est possible par votre mutuelle.

Image
Image
Image
Prendre RDV en ligneDoctolib